Les 4 enquêtrices de la supérette Gwangseon – Jeon Gunwoo


Dans une supérette de quartier, quatre femmes se retrouvent pour de petits travaux et de bon après-midi de papotage. Elles ont respectivement dans les 20, 30, 40 et 60 ans. Toutes s’ennuient auprès de maris qui rivalisent de paresse et de machisme. Alors quand un exhibitionniste sévit dans le quartier, elles décident d’enquêter pour le faire arrêter. Et y parviennent. Un peu plus tard, dans leur résidence d’immeubles, un serial-killer reprend ses activités criminelles après quelques années de pause. Sa spécialité : laisser près du corps de ses victimes sans tête un badge « smiley ». Ensemble, pour gagner la prime qui paiera le divorce de l’une d’elles, bravant mille dangers, les quatre Sherlock Holmes de la supérette vont se lancer aux trousses de l’assassin.




Franchement, je ne m’attendais à rien en voyant la couverture qui n’est pas du tout le genre à m’attirer mais qu’est-ce que j’ai adoré ! Alors oui, j’ai fait ma curieuse parce que je suis en plein dans ma période dramas coréens et pas vraiment pour le résumé ni la couv’, je l’avoue.


(Pour celleux qui l’ignorent, les dramas sont les séries « plus ou moins mais beaucoup plus que moins » romantiques de la sphère asiatique et même si c’est hyper surjoué par rapport à nos séries américano-européennes, je trouve ça beaucoup plus kiki et attirant) (et puis faut en profiter, tous les acteurs/actrices sont parfaits dans leurs rôles en plus d’être mignons) (nan, je ship pas du tout sur certains) (et j’arrête avec les parenthèses, ça devient illisible, je sais !)


Mais retour à notre supérette pour retrouver Miri et ses amies Jihyeon, Gyeongja et Sohui et au fait que j’ai adoré leurs aventures et leurs caractères de râleuses de service. Ça m’a forcément rappelé les personnages de mères/tantes/belles-mères présentées comme acariâtres dans les dramas et ce sont vraiment mes favoris parce qu’il y a toujours un truc qui nous fait comprendre pourquoi elles sont aussi vindicatives envers les « gentils » personnages. Et là, ça ne manque pas de raisons pour que les quatre soient totalement névrosées par leur situation personnelle entre les maris abusifs voire violents qui les rabaissent en permanence à leur rôle de nourricière et l’ennui inhérent à ce rôle de mère au foyer.


Chacune a des rêves secrets à réaliser et quand une prime est annoncée pour la capture du pervers du coin, Miri (la Sherlock en herbe qui mène le groupe) les convainc toutes de participer à cette chasse à l'homme pour sauver une amie de son mari violent qui l'a envoyé à l'hôpital en lui payant le divorce dans l’espoir de leur rendre leur importance en tant qu’individu.


Je me suis très vite laissée emporter par l’histoire et même si on devine très vite le(s) potentiel(s) coupable(s), la fin reste assez originale pour être satisfaisante et bien conclure ce récit très drôle et bourré d’action mais aussi de réflexions sur la place très genrée des femmes et des hommes en Corée.

On ne va pas se mentir, on est dans une pure parodie de polar et c’est extrêmement tordant avec une chef de groupe qui y croit dur comme fer, des troupes plus ou moins motivées, des bobos risibles (vive la vieillerie) et des courses poursuites très, très bien ficelées.


Pour les adeptes des dramas, je pense que vous allez être un peu perturbés par la traduction des interjections respectueuses typiquement coréennes du genre hyung ou unnie (je regarde principalement mes séries sous-titrées en anglais alors je ne sais pas vraiment comment les sous-titreurs français se débrouillent avec ça). J’ai bugué un moment avec l’expression « papa de X » que les femmes utilisent pour parler à l’un des maris alors que je l’entends tout le temps mais ça n’est pas du tout retranscrit comme ça dans les sous-titres parce que ça ferait trop bizarre je suppose. Mais ça passe très vite une fois rentré dans l’histoire et au final, ça ajoute la touche qu’il faut pour se sentir à l’autre bout du monde.


Si vous aimez les comédies policières, laissez-vous tenter parce que franchement, ce livre vaut le détour !

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout