• Elinwë

Calendrier de l'Avent 2020 jour 3

On ne va pas se mentir, le XVIII° siècle n’aurait pas été mon siècle favori pour y vivre si jamais la machine à remonter dans le temps existait. Trop de complots ridicules à la cour, trop de misère, trop d’impôts (déjà à l’époque !) et surtout l’obligation de se marier jeune parce que papa a besoin d’argent et de pouvoir en tissant des liens avec une autre famille. Pas dingue, dis comme ça, pas vrai ? Bon, après, on a quand même l’esprit des Lumières avec Voltaire, Montesquieu, d’Alembert, Diderot et j’en passe. Mais même là, ça coince un peu niveau acceptation de l’autre (entre blancs, c’est cool, mais les autres doivent absolument être des « bons sauvages » pour être appréciés. Ambiance, ambiance…).


Mais bref, parlons un peu d’un auteur qui m’a fait apprécier ce siècle et surtout la période fin Louis XV et début Louis XVI. Et non, il ne s’agit pas d’un auteur du siècle mais d’un auteur bien de notre époque même s’il nous a quittés il y a peu. La série dont je vais vous parler a été adaptée à la télé il y a quelques années et je crois que ça passe de temps en temps sur France 5.


Allez, je suis gentille, je vous dis le nom de la série :

Les Enquêtes de Nicolas Le Floch


Pour ceux à qui ça ne dit rien mais qui suivaient (suivent encore) France 2, Les Enquêtes de Nicolas Le Floch devraient plus vous parler.

J’aime beaucoup cette série de livres qui nous plongent dans les aventures de Nicolas Le Floch, le fils d’un petit noble de Bretagne qui est à la fois à la cour du roi et enquêteur au Châtelet dans la vraie vie. On voit le Paris de l’époque prendre vie au fil des pages avec des évènements réels et d’autres totalement inventés dans une cohérence que je trouve folle tellement elle est détaillée.


Les personnages sont tous très attachants avec des histoires bien fouillées et les personnages historiques sont bien vivaces alors on apprend énormément de choses sur eux et sur leur caractère sans subir la lourdeur d’un cours d’histoire avec un prof peu passionné par son sujet ou d’une biographie pure et dure. La relation Le Floch-de Noblecourt est assez inoubliable dans le genre, idem avec de Sartine (qui a vraiment existé) qu’on voit évoluer de poste en poste jusqu’à devenir un ministre très peu agréable à supporter. Enfin, quand on voit Choiseul, ce n’est pas mieux niveau sale caractère et petits coups en traitre.


Si l’époque est extrêmement soignée, c’est aussi le cas des enquêtes de Le Floch qui m’ont toujours tenue en haleine de bout en bout. Elles touchent toutes les couches de la population française, du simple serviteur au roi en passant par les bourgeois et les commerçants sans oublier les prostitués avec lesquelles Nicolas a une histoire bien particulière.

Je ne peux pas vous parler en détails de tous les livres, ça fait un moment que je n’en ai pas ouvert un et ils sont en ce moment dans des cartons (vive les déménagements !), mais sachez qu’ils sont superbes à lire mais aussi assez difficile d’accès quand on a du mal avec un style assez ancien. Quand je dis ancien, ce n’est pas en mal, au contraire : lire un texte comme si c’était une retranscription du XVIII° et non une invention totale de notre siècle est un pur bonheur mais il faut s’accrocher et ne pas désespérer parce qu’il y a du vocabulaire et des formulations qui nous échappent, notamment dans les dialogues. Perso, j’ai commencé à lire du Parot au lycée alors ça a été l’occasion de me la péter avec des vieux mots dans mes dissertes de français. Et puis on s’y fait très vite et on oublie les écueils en suivant l’histoire passionnante.

Sinon, pour les passionnés de cuisine, il y a toujours des recettes de l’époque à découvrir et qui font le bonheur de ma mère à chaque fois qu’elle relit un des livres. Bon, pour les végétariens comme moi, c’est un peu déprimant parce qu’il y a de la viande à toutes les sauces mais ça reste des recettes tout à fait refaisables à la maison si ça vous intéresse (même s’il n’y a pas les temps et les températures de cuisson).


En bref, si vous aimez les romans/films de cape et d’épée, les policiers, la période de Louis XV et la bonne chère, vous pourriez bien aimer Les Enquêtes de Nicolas Le Floch.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 Le Grenier d'Elinwë. Créé avec Wix.com

  • Canada-jay-303908_640
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now